Ouvrir le menu
25mars

Ménage à trois et startup rock 'n' roll au Web à Québec (partie 1)

par François Lanthier Nadeau



Le Web à Québec 2015. Êtes-vous allé?

 

En tout cas, on y était, nous. Charles Ouellet et moi, on a même donné une conférence. Ça a bien été : Charles n’a pas vomi, et j’ai bu deux bouteilles d’eau au complet pendant le speech.

 

Si vous vous êtes pointé le nez durant ces trois jours de conférences, on espère que vous avez au moins appris quelque chose d’utile, rencontré quelqu’un d’intéressant ou profité du vins et fromages (délectable).

 

Si vous n’avez pas pu vous pointer le nez et que vous vous dites « J’aurais donc bien aimé ça voir la présentation de Spektrum et Snipcart sur l’intrapreneurship », eh bien ce billet de blogue est pour vous.

 

Même chose si vous n’avez pas été en mesure de vous lever vendredi après notre soirée scotch, bière et skateboard du jeudi.

 

***

 

De quoi vous avez parlé au juste?

 

On a fait une conférence à la Inception.

Le titre? Intrapreneurship : startup rock ‘n’ roll.

Le sujet? Comment lancer et gérer une entreprise de produit au sein d’une entreprise de services.

spektrum-snipcart-inception 

En d’autres mots, comment faire, en tant que boîte ou agence web, pour embarquer dans la danse des startups sans se planter face première. Et vous avez sûrement deviné qu’on a prêché par l’exemple en utilisant Spektrum et Snipcart comme nos deux référents tout au long de la présentation. Voici donc une première partie de condensé écrit pour notre conférence au WAQ 15 :

 

Services VS produits

 

spektrum-snipcart-services

Courbe de revenus dans le temps - Services 

Quand tu vends des services, ce sont d’abord ton expérience et ton expertise que tu vends, sous forme d’heures facturables. Tu charges une heure, tu es payé une heure, that’s it. Tu veux faire plus d’argent? Augmente ton taux horaire ou engage et vends plus d’heures. Les revenus, dans ce cas-ci, sont donc générés à relativement court terme.

 

spektrum-snipcart-produits

Courbe de revenus dans le temps - Produits 

Quand tu vends un produit, par contre, tu tombes dans le tangible : tu vends quelque chose de concret, de plus standard. Dans notre cas, on parlera d’un produit SaaS (software as a service). La grosse différence avec le service, c’est que ton produit nécessite un investissement initial important : il faut le développer, le créer. Pour une compagnie de service, ce temps initial de développement, c’est aussi des heures non facturées à un client. C’est de l’argent perdu, du moins sur une période de temps X. Les revenus, dans le cas d’un produit, sont générés plus à moyen/long terme.

 

Si vous avez lu attentivement jusqu’à présent, vous devriez être d’accord pour dire qu’il y a un certain clash entre les deux modèles d’affaires.

 

Donc comment on a géré ça, Snipcart au sein de Spektrum?

 

spektrum-snipcart-waq-meme

 

On a mangé notre propre bouffe à chien

 

Bon, c’est une traduction de l’expression anglaise Eat your own dogfood. En gros, ça veut dire qu’on a réglé un problème, un besoin, que nous-mêmes avions en tant que développeurs web en boîte : pouvoir ajouter du e-commerce sur n’importe quel site, facilement et rapidement. En faisant ça, on s’est assuré de bien comprendre le besoin qu’on réglait, et, surtout, d’avoir envie de le développer et de l’utiliser, notre produit.

 

On s’est serré la ceinture

 

On a adopté une philosophie financière bootstrap au sein de notre entreprise de service. Spektrum a soutenu Snipcart financièrement à l’aide d’heures de développement et de travail, d’argent par-ci par-là, et en engageant un employé à temps plein dédié au projet (c’est moi ça). Résultat : une croissance autonome et positive, sans avoir à ne rendre de compte à personne sauf à nos clients Snipcart.

 

On s’est concentré sur le contenu marketing

 

Investir en publicité en ligne plus traditionnelle, on l’a fait. Ça n’a pas été un grand succès, pour plusieurs raisons. On a donc décidé de mettre notre temps et nos efforts (et notre argent, indirectement) dans la production et la diffusion de contenu marketing. On a offert de la valeur à travers notre blogue à notre audience de développeurs et startups enthusiasts. Ça a payé : boost en référencement organique, solidification de notre image, développement d’une communauté active de développeurs autour du produit, augmentation des sign-ups.

 

C’était quoi le plus dur dans l’histoire?

 

C’était d’investir intelligemment dans notre produit sans compromettre notre entreprise de service. Après tout, sans Spektrum, pas de Snipcart. Et avec Spektrum qui connaît une croissance importante (acquisition d’entreprise, achat d’immeuble), ça n’a pas toujours été facile pour les parties concernées de s’impliquer adéquatement dans Snipcart. En fait, c’est encore ça qui est le plus dur : s’assurer que tout le monde investit le temps nécessaire dans Snipcart sur une base constante. Encore aujourd’hui, on travaille fort là-dessus, entre autres à l’aide de nos “soirées Snipcart”, où tout le monde reste pour faire avancer la startup.



La semaine prochaine, on vous partagera les 5 leçons qu’on a tirées de toute cette histoire rock ‘n’ roll. Si vous êtes une entreprise de services désirant lancer une startup, ça vous donnera une bonne recette de succès!

 

***


En attendant, si vous avez apprécié l’article, n’hésitez pas à le partager sur Facebook, Twitter ou d’autres réseaux sociaux plus obscurs. Merci d’avoir lu! Vos commentaires sont les bienvenus dans la section juste en dessous. :)

Catégories:
comments powered by Disqus